Méthodes de calcul des voiles


Méthodes de calcul des voiles

Méthodes de calcul des voiles

Dimensionnement des voiles en BA

Sous l’action sismique, des parties plus au moins importantes de l’extrémité du voile en béton, sollicité en compression, peuvent se trouver dans le domaine inélastique, cette situation peut être à l’origine d’une instabilité latérale Compte tenu de cette éventualité, les règlements parasismiques imposent une épaisseur minimale de l’âme à 15cm. De plus, et a partir d’un certain niveau de contraintes, il ya lieu de prévoir aux extrémités des voiles des renforts conçus comme des poteaux, ou des voiles en retour.


Selon les règlements parasismiques, il convient que les Armatures verticales nécessaires pour la vérification de la résistance à L’ELU, en flexion composée soient concentrées dans les éléments de rives, aux 02 extrémités de la section transversale du voile ou trumeau.

A la base du voile sur une hauteur critique, des cadres sont disposés autour de ces armatures afin d’assurer la ductilité de ces zones. Les armatures de l’âme horizontales et verticales assurent la résistance à l’effort tranchant. Le voile en béton armé doit faire l’objet des vérifications suivantes : – Justification de la stabilité de forme (résistance au flambement). – Résistance a l’effort tranchant. – Résistance en flexion composée Dans ce qui suit nous présentant deux méthodes pour la calcul des voile en béton armé : la méthode des contrainte, la méthode de l’ACI 318

Aperçu en ligne

Loader Loading…
EAD Logo Taking too long?

Reload Reload document
| Open Open in new tab